Ici siègent l'Archidiocèse métropolitain de Besançon (paroisses : Dole, Luxeuil, Poligny, Pontarlier et Vesoul)
, les Diocèses suffragants de Lausanne (paroisses : Fribourg, Grandson et Solothurn) et de Toul (paroisses: Epinal,Nancy,Toul,Vaudemont)
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Statuts de l'aumonerie de la garde épiscopale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
wilfred_ivanhoe
Procureur ecclésiastique
avatar

Nombre de messages : 300
Date d'inscription : 10/11/2011

MessageSujet: Statuts de l'aumonerie de la garde épiscopale   Mar 31 Jan - 5:00


Citation :
    ........
    L'aumônerie de la Garde Épiscopale
    Décret venant compléter le droit canonique sur les Saintes Armées






    Partie I : Des missions de l'aumônerie militaire

    Article 1 : Dirigée par un Haut Dignitaire dit Premier Aumônier, l’aumônerie militaire a pour but de permettre aux soldats ainsi qu’à leur famille de pratiquer leur foi en temps de paix comme en temps de guerre.


    • Article 1.1 : L'aumônerie militaire assure les messes au sein de la citadelle Motarde d'Ascalon et des casernes provinciales en temps de paix, sur le terrain auprès des armées et lances en temps de guerre.

    • Article 1.2 : L'aumônerie militaire, en tant que gardienne de la vertu, est chargée de la confession des personnels de la Garde Épiscopale et essaie d'obtenir le repentir sincère des pécheurs afin de favoriser l'absolution de tous.

    • Article 1.3 : L'aumônerie militaire octroie les sacrements en bonne collaboration avec le clergé séculier et dans le respect des dérogations ou accords préconisés par le droit canonique. Elle se charge d'accompagner les valeureux milites jusqu'à la mort, et ce tout particulièrement en tant de guerre.


    Article 2 : L'aumônerie militaire à devoir de conseil auprès des milites. Chaque aumônier conseille les personnels relevant de sa juridiction, dans le respect du découpage spécifique des Vidamies, icelui pouvant différer du découpage ecclésiastique.


    Article 3 : L'aumônerie militaire assure la formation canonique et dogmatique de l'ensemble des personnels de la Garde Épiscopale afin de les instruire des principes & des règles spécifiques aux Saintes Armées, à la Garde Épiscopale, ainsi qu'aux enseignements de nos prophètes, Saints et Bienheureux.


    Article 4 : L’aumônerie militaire joue un rôle d’intermédiaire dans les relations entre la Garde Épiscopale et les évêchés dans l’objectif de faciliter l’exercice des missions d’ordre militaire et d’instaurer une relation pérenne et constructive avec les clercs locaux.



    Partie II : Du recrutement

    Article 1 : Tout candidat à l'aumônerie militaire doit résider et occuper une charge de clerc au sein de la Vidamie en laquelle il postule ou avoir reçu le sacrement de l'ordination. Dans ce dernier cas, son statut de prêtre l'exempte de l'obligation d'occuper une charge.


    Article 2 : Tout candidat à l'aumônerie militaire doit être reçu par le Premier Aumônier ou une personne déléguée par lui en entretien afin de sonder ses intentions et sa motivation. Il est laissé à la discrétion de ceux ci la possibilité de soumettre le candidat à un examen d'entrée afin d'évaluer ses connaissances.


    Article 3 : Il est impossible de cumuler une charge dans l'aumônerie militaire avec une autre charge au sein d'un Ordre Militaro Religieux ou d'un groupement militaire quelconque. A titre exceptionnel, le Conseil des Hauts Dignitaires de la Garde Épiscopale se réserve le droit de délivrer des dérogations. Tout cumul n'ayant pas fait l'objet d'une information préalable au Haut Conseil rend le contrevenant passible de poursuites devant la chambre disciplinaire de la Garde Épiscopale.



    Partie III : De la hiérarchie de l'aumônerie militaire

    SECTION 1: Généralités sur les membres de l'aumônerie

    Article 1: Par principe, la hiérarchie de l’aumônerie n’admet pas l’aspiration.


    Article 2 : Les devoirs des Aumôniers à l'égard de leur caserne et de la vie militaire constituent une base commune à tous les Aumôniers dignitaires et à tous les Aumôniers du Corps de Garde. Ils ne sont aucunement limitatif. Ainsi, le renforcement des attributions militaires de l'Aumônier au sein de sa vidamie est possible après consultation du Premier Aumônier.


    Article 3 : Tout membre de l'aumônerie militaire a l'obligation de prêter serment tel que défini par le droit canon de la Garde Épiscopale.


    SECTION 2 : Les Hauts Dignitaires

    Article 4 : Le Premier Aumônier
    Il est Haut Dignitaire de la Garde Épiscopale et responsable de la spiritualité au sein de la Garde Épiscopale et veille à la bonne administration de l'Aumônerie militaire au sein de chaque Vidamie. Il possède tous les droits et pouvoirs cumulés des autres membres de l'aumônerie militaire.
    Le quadriptyque causal :
    La cause matérielle = Il doit être aumônier en titre ou occuper une charge avec rang d'évêque lors de sa nomination
    La cause efficiente = Il est désigné par le Conseil des Hauts Dignitaires de la Garde Épiscopale
    La cause formelle = Il est nommé par le Préfet des Vidames ou l'un de ses adjoints
    La cause finale = Il est membre du Haut Conseil de la Garde Épiscopale avec droit de vote. Il reçoit le serment des aumôniers militaires


    Article 5 : Le Premier Aumônier Adjoint
    Il est Haut Dignitaire de la Garde Épiscopale. Il seconde le Premier Aumônier dans la réalisation de l’ensemble de ses charges et le remplace en cas de vacance du poste. Il possède tous les droits et pouvoirs cumulés des autres membres de l'aumônerie militaire sous réserve de l’approbation finale du Premier Aumônier.
    Le quadriptyque causal :
    La cause matérielle = Il doit être aumônier en titre lors de sa nomination
    La cause efficiente = Il est désigné par le Conseil des Hauts Dignitaires de la Garde Épiscopale sur proposition du Premier Aumônier
    La cause formelle = Il est nommé par le Préfet des Vidames ou l'un de ses adjoints
    La cause finale = Il est membre du Haut Conseil de la Garde Épiscopale sans droit de vote par principe. En cas d'absence ou d'incapacité du Premier Aumônier de la Garde Épiscopale, il le supplée avec tous pouvoirs juridiques de représentation, siège ou vote jusqu'à résolution de l'incapacité du Premier Aumônier.



    SECTION 3 : Les aumôniers régionaux (Dignitaires)

    Article 6 : L'aumônier dignitaire dispose de certains devoirs à l'égard de sa caserne. Ainsi, il participe à toutes les réunions de sa caserne, y compris les réunions à teneur purement militaire, afin de pouvoir adapter la gestion spirituelle de la Vidamie aux circonstances qui se dessinent. Il est également en charge d'assurer de manière privilégiée le lien entre sa vidamie et les différents clercs qui la peuplent. En cas d'absence d'Aumônier du Corps de Garde, l'aumônier dignitaire récupère de droit les devoirs de ce dernier à l'égard de sa caserne.


    Article 7 : Le Prieur
    Il a la charge de gérer une des grandes sections de l’aumônerie. De façon non exhaustive, on trouve traditionnellement trois sections : celle des cérémonies, celle de l’enseignement et enfin celle des relations avec les clercs locaux.
    Le quadriptyque causal :
    La cause matérielle = Il doit être Aumônier-Capitaine en titre lors de sa nomination depuis au moins quatre mois. Il est clerc et peut indifféremment être ordonné ou laïc.
    La cause efficiente = Il est désigné par le Premier Aumônier
    La cause formelle = Il est nommé par le Premier Aumônier
    La cause finale = Il a le rang de Vidame. Il se voit déléguer les pouvoirs du Premier Aumônier dans la section de l’aumônerie militaire dont il a la charge


    Article 8 : L'Aumônier-Capitaine
    Il est responsable de la spiritualité au sein d'une Vidamie. Il a le rang de Dignitaire. L'aumônier-Capitaine coordonne le travail des Aumôniers de la région dont il a la charge.
    Le quadriptyque causal :
    La cause matérielle = Il est clerc indifféremment laïc ou ordonné et doit résider au sein de la Vidamie dans laquelle il postule. Lorsqu'il est ordonné, son statut de prêtre l'exempte de l'obligation d'occuper une charge. Il a trois mois d'ancienneté dans la charge d'Aumônier-Lieutenant.
    La cause efficiente = Il est désigné par le Premier Aumônier de la Garde Épiscopale
    La cause formelle = Il est intronisé par le Premier Aumônier de la Garde Épiscopale
    La cause finale = Il est habilité à célébrer la messe, entendre les personnels en confession, prendre en charge l’administration des cursus Dignitaire et Approfondissement, ainsi que la formation des Novus.


    Article 9 : L'Aumônier-Lieutenant
    Il est responsable de la spiritualité au sein d'une Vidamie. Il a le rang de Dignitaire. L'Aumônier-Lieutenant a la charge de pallier, sur demande de l'Aumônier-Capitaine, à l'absence d'autres Aumôniers de sa région.
    Le quadriptyque causal :
    La cause matérielle = Il est clerc indifféremment laïc ou ordonné et doit résider au sein de la Vidamie en laquelle il postule. Lorsqu'il est ordonné, son statut de prêtre l'exempte de l'obligation d'occuper une charge. Il a trois mois d'ancienneté dans la charge d'Aumônier-Major.
    La cause efficiente = Il est désigné par le Premier Aumônier de la Garde Épiscopale
    La cause formelle = Il est intronisé par le Premier Aumônier de la Garde Épiscopale
    La cause finale = Il est habilité à célébrer la messe, entendre les personnels en confession, prendre en charge l’administration des cursus Dignitaire et Approfondissement, ainsi que la formation des Novus.



    SECTION 4: Les Aumôniers vidamiques (Corps de Garde)

    Article 10: L'aumônier du Corps de Garde dispose de certains devoirs à l'égard de sa caserne. Ainsi, il a la charge de tenir à jour, pour le compte du vidame, les différents registres de sa caserne, notamment ceux dédiés à la gestion des personnels.

    Article 11 : L'aumônier-Major
    Il est responsable de la spiritualité au sein d'une Vidamie. Il a le rang de sous-officier.
    Le quadriptyque causal :
    La cause matérielle = Il est clerc indifféremment laïc ou ordonné et doit résider au sein de la Vidamie en laquelle il postule. Lorsqu'il est ordonné, son statut de prêtre l'exempte de l'obligation d'occuper une charge. Il a deux mois d'ancienneté dans la charge d'Aumônier-Sergent.
    La cause efficiente = Il est désigné par le Premier Aumônier de la Garde Épiscopale
    La cause formelle = Il est intronisé par le Premier Aumônier de la Garde Épiscopale
    La cause finale = Il est habilité à célébrer la messe, entendre les personnels en confession, prendre en charge la formation des cursus Cadet et Corps de Garde.


    Article 12 : L'Aumônier-Sergent
    Il est responsable de la spiritualité au sein d'une Vidamie. Il a le rang de sous-officier.
    Le quadriptyque causal :
    La cause matérielle = Il est clerc indifféremment laïc ou ordonné et doit résider au sein de la Vidamie en laquelle il postule. Lorsqu'il est ordonné, son statut de prêtre l'exempte de l'obligation d'occuper une charge. Il a généralement deux mois d'ancienneté dans la charge de Novus.
    La cause efficiente = Il est désigné par le Premier Aumônier de la Garde Épiscopale
    La cause formelle = Il est intronisé par le Premier Aumônier de la Garde Épiscopale
    La cause finale = Il est habilité à célébrer la messe, entendre les personnels en confession, prendre en charge la formation des cursus Cadet et Corps de Garde.


    SECTION 5 : Les cadets

    Article 13 : Le Novus
    Il contribue activement à la spiritualité au sein d'une Vidamie. Il a rang de Cadet et se doit de poursuivre avec assiduité la formation interne prévue pour les Novus. Il ne peut y avoir qu'un seul Novus par vidamie.
    Le quadriptyque causal :
    La cause matérielle = Il doit être clerc et résider au sein de la Vidamie en laquelle il postule ou avoir reçu le sacrement de l'ordination. Dans ce dernier cas, son statut de prêtre l'exempt de l'obligation d'occuper une charge.
    La cause efficiente = Il est désigné par l'Aumônier de sa Vidamie après validation du Premier Aumônier après réussite de l'examen prévu. Le passage de l'examen n'est possible qu'après deux mois d'ancienneté. Ce délai peut être proroger en cas d'échec à l'examen.
    La cause formelle = Il est intronisé par l'Aumônier de sa Vidamie
    La cause finale = Il est habilité à célébrer la messe, entendre les personnels en confession





    Texte statutaire sur « L'aumônerie de la Garde Épiscopale »,
    Reformé et entériné sous la Préfecture d'Asphodelle EtxeBerry di Césarini, par le Conseil des Hauts Dignitaires de la Garde Épiscopale le lundi 30 janvier de l'an de grâce 1460.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Statuts de l'aumonerie de la garde épiscopale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Statuts de l'aumonerie de la garde épiscopale
» Garde impériale
» 03. Prends garde ! Spider Cochon est là.
» Garde de la Citadelle a cheval.
» garde royal rohan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Province de Besançon :: Autres bâtisses :: Les Quartiers de la Garde épiscopale-
Sauter vers: