Ici siègent l'Archidiocèse métropolitain de Besançon (paroisses : Dole, Luxeuil, Poligny, Pontarlier et Vesoul)
, les Diocèses suffragants de Lausanne (paroisses : Fribourg, Grandson et Solothurn) et de Toul (paroisses: Epinal,Nancy,Toul,Vaudemont)
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Entretien avec le Ritter d'Entrelacs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chevreux

avatar

Nombre de messages : 284
Age : 47
Date d'inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Entretien avec le Ritter d'Entrelacs   Jeu 31 Mar - 12:36

Chevreux avait suivi l'Archévèque jusque dans une salle qu'il ne se rappelait pas avoir déjà visitée.

Peut-être était-ce le cas justement. Peu importait. Le but n'était pas à la visite de courtoise, mais à un entretien privé.



« Merci pour votre accueil. Et encore désolé pour tout à l'heure...

Je suis venu vous rencontrer pour discuter de la requête que vous m'avez fait parvenir par courrier.

Peut-être pourriez-vous m'expliquer un peu plus vos intentions à mon égard et ce que vous attendez de moi.
»

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arnarion
Archevêque de Besançon

avatar

Nombre de messages : 374
Age : 27
Localisation : Palais archiépiscopal de Besançon
Date d'inscription : 09/05/2015

MessageSujet: Re: Entretien avec le Ritter d'Entrelacs   Ven 1 Avr - 6:22

Entrez, je vous en prie. Dit l'Archevêque à son visiteur de marque. Il fit signe en même temps à un clerc d'aller chercher de quoi se désaltérer après le voyage, en témoignage de bon accueil.
Il alla ensuite s'asseoir en son fauteuil et entama le vif du sujet.


Monseigneur, nous servons tous les deux dans le même dicastère romain et avons tout deux à cœur la défense séculière des intentions spirituelles. Vous appartenez de plus, à un ordre militaire que je respecte particulièrement parmi les Ordre militaro-religieux, groupes auxquels j'apporte un attention toute particulière de par leur état.

Il se tu un instant avant de reprendre. Comme vous le savez, j'ai à cœur de relever la Garde épiscopale, beau projet que je partage avec Son Éminence-connétable Rehael. Dans cette entreprise, nous sommes peu, et la situation passée m'a montré à quel point la Garde épiscopale de Besançon - et de Trèves - est inefficace par son manque d'hommes, mais aussi par son manque d'organisation. Votre aide serait plus que la bienvenue, Monseigneur Ritter.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevreux

avatar

Nombre de messages : 284
Age : 47
Date d'inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Entretien avec le Ritter d'Entrelacs   Ven 1 Avr - 18:20

Chevreux s'installa dans un des sièges mis à sa disposition.
Sans attendre, l'Archévêque expliqua les raisons pour lesquels il avait comvoqué le ritter.


« Monseigneur, vous ne vous méprenez pas lorsque vous faites mention de mes compétences et de mes intérêts de servir le Très haut.

Il y a fort longtemps, nous avons eu le loisir de côtoyer des membres de la Gare Épiscopale. Mais j'ai également vu beaucoup d'eau passer sous les ponts. Et je dois dire que j'y ai par moment vu passer des objets à la dérive qui m'ont effrayé et d'autres qui m'ont dégoûtes.

Il n'a pas toujours été facile de ma part de détacher mon regard de ces choses pour prendre le temps de regarder la beauté de la nature, de voir les sourires de certaines gens, de regarder s'amuser l'enfant.

Mes os sont usés, mes volontés sont ébranlées. Mais je n'ai jamais abandonné. Et c'est pourquoi je suis venu à votre rencontre.

Suis-je la personne qui peut réellement vous aider à redonner l'énergie qui manque à cette institution ? J'ai lutté des mois a tenter de dynamiser les milites de l'Ordre Teutonique. Certains sont toujours là, mais hélas, plusieurs sont en retraite, ou se promènent sur les routes des Royaumes sans venir prendre connaissance de ce qui se passe en notre commanderie principale.
»


Chevreux s'arrêta pour reprendre son souffle. Il tentait de rester objectif malgré les choses du passés. Il n'avait rien à dire à l'encontre de l'Archévêque qui n'était probablement qu'un simple prêtre lorsque ces événements s'étaient passés. L'âge du chevalier avançait et il en avait donc beaucoup à dire.

Prenant une gorgée d'eau dans un gobelet qu'on était venu déposé près de lui, il réfléchit à ce qu'il dirait ensuite.


« Excuser mon emportement, Monseigneur, je tente de rester objectif mais j'en éprouve quelques difficultés en me rappelant les choses du passé.

Essayons de voir vers l'avenir.
Le droit canon a beaucoup de règles envers les membres des Ordres Militaro-religieux. Et certaines de ces règles, si je comprends ce que vous m'avez déjà dit, sont plus souples pour la Garde Épiscopale. Et vous pensez que ces moindres limitations pourraient soulager ces frustrations qui entachent mon esprit ?
Pouvez-vous me dire ce que vous attendez de moi par rapport à tout ça ?
»

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevreux

avatar

Nombre de messages : 284
Age : 47
Date d'inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Entretien avec le Ritter d'Entrelacs   Lun 4 Avr - 18:37

Le ritter observait l'Archévêque en silence. Ce dernier lui avait dit que l'aide qu'il pourrait apporter serait plus que la bienvenue. Mais il espérait comprendre un peu plus ce à quoi il faisait référence comme aide.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arnarion
Archevêque de Besançon

avatar

Nombre de messages : 374
Age : 27
Localisation : Palais archiépiscopal de Besançon
Date d'inscription : 09/05/2015

MessageSujet: Re: Entretien avec le Ritter d'Entrelacs   Mar 5 Avr - 12:04

[ Désolé, j'ai eu des empêchements IRL]

Mais je vous suis, Monseigneur, et je ne vous comprend que trop bien. J'ai suivi avec attention vos dernières tribulations et je dois dire que je ne suis pas d'accord avec l'issue des choses.
De la même manière, je prône plus d'autonomie pour les Saintes Armées, plus de liberté d'action pour les Ordres militaires. Comment être efficace si la lourdeur de l'administration nous cloue au sol ? Rome ne voit-elle pas qu'elle perd ses plus fervents défenseurs ? Nous vivons des temps difficiles où le fonctionnariat, l'indécision et la mollesse face au temporel gangrène de plus en plus les esprits sacerdotaux.


Il fit silence puis reprit. Et de l'autre, nous voyons se détruire les armées temporelles qui soutenaient la Sainte Eglise, les soldats séculiers s'éloigner d'elle et les Ordres devenir de plus en plus des coquilles vides.

J'ai connu la situation en Lorraine, lorsque j'étais Évêque de Toul, qui m'a donné un seul choix. L’Église étant en danger de mort de par la menace de plus en plus oppressante des réformés et par le silence complice d'aristotéliciens mauvais, et le diocèse dénué de la moindre force de défense, j'ai dû monter le peuple aristotélicien lui-même afin de défendre l’Église et faire taire la menace.

Il soupira. Cette situation, je ne veux plus jamais la connaître. Voilà pourquoi je mets tant d'énergie à relever les défenses de la Sainte institution de Dieu sur terre. Et j'ai trouvé en la Garde Épiscopale mon objet de prédilection. Mais voilà. Rien n'est simple. Par la négligence de mes prédécesseurs, la Vidamie de Besançon a toujours été vide, quasi-morte, et le diocèse, dépendant totalement des forces séculières. Ce n'est pas tolérable.

J'ai besoin d'hommes, mais j'ai surtout besoin d'un guide qui saura leur montrer le chemin. Et ce guide, je le vois en vous, Monseigneur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevreux

avatar

Nombre de messages : 284
Age : 47
Date d'inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Entretien avec le Ritter d'Entrelacs   Mar 5 Avr - 14:19

« J'ai besoin d'hommes, mais j'ai surtout besoin d'un guide qui saura leur montrer le chemin. Et ce guide, je le vois en vous, Monseigneur. » Ces mots plus que tout le reste avait eu l'effet de cloches qui s'étaient misent a sonner à quelques centimètres de ses oreilles. Lui un guide ? Lui qui avait encore et toujours subit les épreuves de Rome et du Très Haut. Lui qui avait à maintes reprise tenté de faire la différence auprès des enfants du Très Haut mais qui s'était buté contre les murs de l'administration, aussi Saints soient-ils. Lui qui s'était mis à douter de la gouverne de la Sainte Église. Lui qui avait presque laissé sa vie pour défendre parfois l'indéfendable. Lui qui avait tant bien que mal maintenu hors de l'eau la tête de l'Ordre Teutonique pendant tant d'années. Lui qui ne voyait plus l'Office d'Isenduil comme il l'avait connu autrefois. Lui qui était tout simplement lui-même et assumait encore et toujours les conséquences de ce qu'il faisait sur cette terre.

Et voilà qu'on le voyait comme un guide !

Chevreux était resté silencieux à la suite des dernières paroles de l'archevêque. Il avait le goût de se boucher les oreilles dans tous ces mots résonnaient encore dans son esprit comme un mal sournois. Il devait reprendre ses esprits.

Il ferma les yeux quelques instants pour bien ressentir l'air qui circulait en lui de par ses grandes respirations.

Après un moment de silence, il fixa son retard dans celui de son hôte avant de répondre.


« Votre vision de ma simple personne me fait à la fois honneur et peur.
Honneur car malgré tous les maux qui m'ont été obligé de vivre, vous semblez avoir une confiance en moi que je ne pense pas mériter.
Peur car ce que vous me demandez me semble peine perdu car il semble que tout ce que j'entreprends ne fini jamais comme le le désirais.

Je suis tout à fait d'accord avec vous sur le fait que les choses empirent avec le temps, qu'il est difficile de briller notre Sainte Église comme elle le mérite. La Franche Comté est depuis longtemps non pas une terre de refuge pour les enfants de la bête sans nom. Mais plus un havre de paix où beaucoup tentent d'accepter l'hérésie sans nécessairement s'y perdre, ou doutent tout simplement de notre Foi.

De plus, la population s'est depuis trop longtemps recroquevillée sur elle même au point où il est de plus en plus fréquent que l'ami de l'un se trouve à être le cousin (pas si) lointain de l'autre. Les guerres de familles sont présente partout. Et je ne parle pas de la soif de pouvoir de certaines personnes qui n'arrivent même plus a faire la différence entre leur vouloir et celui du peuple.

Mais la garde Épiscopale n'a pas a agir dans cette catégorie de personnes. Le devoir de la garde est de protéger notre Église, nos clercs. J'avoue ne pas avoir une vision claire de la façon dont il serait possible de dynamiser la GE.

Peut-être pourriez-vous élaborer un peu plus sur votre vision des choses. Ce que vous comptez faire à courts termes, comment vous comptez motiver les fidèles a intégrer les rangs ?

Et pour ma part, j'avoie ne plus me rappeler les règles de la GE. Mais de quelle façon puis-je m'impliquer dans la GE ? Quelles sont mes limitations ? Quelles seraient mes responsabilités ?
»

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevreux

avatar

Nombre de messages : 284
Age : 47
Date d'inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Entretien avec le Ritter d'Entrelacs   Ven 8 Avr - 6:08

« Monseigneur ? Avez-vous un malaise ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arnarion
Archevêque de Besançon

avatar

Nombre de messages : 374
Age : 27
Localisation : Palais archiépiscopal de Besançon
Date d'inscription : 09/05/2015

MessageSujet: Re: Entretien avec le Ritter d'Entrelacs   Ven 8 Avr - 10:50

L'Archevêque écoutait toujours avec attention, et prit le temps de songer à tout ce que le Ritter avait dit jusque là. Il est vrai que leurs avis avaient l'air de converger davantage qu'il l'aurait pensé. Il avait apparemment réfléchit trop longtemps, car son invité semblait s'enquérir de sa santé.

Il reprit d'un air pensif, encore à moitié dans ses réflexions.
Hmm ? Non, je vais bien, merci.

Puis il se reprit. La Garde Épiscopale n'a en effet pas à intervenir sur les querelles de gouttière et le jeu politique quel qu'il soit en Franche Comté. Et vous l'avez bien souligné, il s'agit de défendre les intérêts tant matériels que spirituels de la Sainte Église.
Mais comme je vous l'ai affirmé, la Garde est quasi inexistante et il n'est pas question de dépendre du temporel. Il me faut donc œuvrer pour la ressusciter. Mais je ne peux la ressusciter seul... Il me faut quelqu'un ayant votre connaissance de la Franche-Comté, des comtois, de leurs institutions et de la pratique militaire.

C'est pour cela, Monseigneur Ritter, que j'aurai besoin de quelqu'un comme vous. Agissant d'abord en tant que conseiller militaire pour la Vidamie de Besançon et nous épaulant dans le gros travail qu'implique cette résurrection. C'est-à-dire d'abord la communication en vue du recrutement. A ce jour, nous n'avons qu'un soldat. Il faut remplir les rangs, amener les comtois à s'intéresser à cela... j'avais bien essayé les affiches, mais il faut croire que cela n'a pas eu l'effet escompté. Il faut donc redéfinir notre politique de recrutement.


Il sourit... J'avais même pensé de manière totalement fugitive, à instaurer un service "militaire" pour les baptisés. Et puis j'ai imaginé les clameurs de protestation, et j'ai laissé tomber.

Et puis il y a tout ce qui concerne la réactivation du circuit d'alimentation de la Garde : l'armement, l'intendance, la logistique, la trésorerie,etc. J'avoue que je ne connais rien de tout cela et j'ai fort besoin d'aide.
Donc vous l'aurez compris, j'aimerai vous inviter à devenir un conseiller pour la Garde Épiscopale de la province de Besançon.

Je souhaiterai ensuite, et conformément au Droit canon, vous inviter à faire partie intégrante de la Garde épiscopale, que vous siégez à l’État-major de la Vidamie de Besançon et que vous fassiez partie de sa hiérarchie.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevreux

avatar

Nombre de messages : 284
Age : 47
Date d'inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Entretien avec le Ritter d'Entrelacs   Sam 9 Avr - 12:03

Chevreux avait écouté l'archevêque lui expliquer sa vision de l'affaire, expliquer quelles étaient ses attentes envers le ritter. Analysant les paroles prononcées, il tentait de visualiser l'ensemble du projet, les éléments pouvant impacter son déroulement, élaborant un plan d'action sommaire des choses à faire.

Mais surtout, il évaluait l'implication dont il devrait avoir, la charge de travail que cela lui demanderait. En était-il capable ? En avait-il l'envie et la volonté ?


« Voilà en effet un projet qui me parait viable, mais qui demandera -- et on ne peut se le cacher -- beaucoup de temps et d'énergie.

Vous savez qu'au niveaux des premières attentes que vous avez envers moi, soit celles concernant les connaissances organisationnelle des milites, je suis apte à transmettre ce que je sais. Je pense qu'à titre de "conseiller", je pourrais répondre positivement à votre requête.

Par contre, pour la question de m'investir officiellement dans la GE, c'est à dire d'en faire partie intégrante, je ne sais si j'en aurais le temp et l'énergie. Vous n'êtes pas sans savoir que je suis l'unique candidat à la mairie de Dole. J'ose espérer que vous avez voté pour moi même si cela n'a plus d'effet compte tenu que mon unique candidature.

Mais blague à part, dès demain, je devrai assurer la gestion de Dole, ma présence au parlement sera requise plus que maintenant. Je suis certains que vous y voyez là un avantage significatif pour votre projet. Mais je ne sais pas encore si je ne prévois pas déléguer un représentant ou assumer cette responsabilité seul. Chose certaine, temps et énergie devront être déployées dans ma nouvelle fonction.

Ma connaissance de l'organisation de la GE n'est pas dans mes connaissances communes. Je sais en avoir déjà lu les règles et pris connaissance de sa hiérarchie. Mais je ne me souviens plus des détails. Aussi, à votre aspiration à ce que j'assume une charge importante, cela ne doit-il pas être approuvé par le haut conseil ? J'imagine que cela prend un certain temps aussi... à monter les échelons uns à uns. Je ne pense pas que je puisse entrer dans la GE et devenir le Lieunenant de diocèse immédiatement. Et je ne crois pas que les charges de Capitaine Épiscopal ou Vidame me soient autorisés dans l'immédiat. Aurais-je le temps et l'énergie à mettre pour atteindre ce but que vous me voyez aspirer pour faire parti de l'État Major ?


Une chose également, à titre de futur maire, j'avais l'intention de m'entretenir avec vous pour dynamiser la vie Spirituelle de Dole. Or, ce sera là une charge additionnelle. Peut-être sera-t-il possible d'utiliser un projet pour aider l'autre, mais il y aura du travail sur la table, c'est certain.
»

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevreux

avatar

Nombre de messages : 284
Age : 47
Date d'inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Entretien avec le Ritter d'Entrelacs   Lun 18 Avr - 10:00

« Monseigneur ? » Question

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arnarion
Archevêque de Besançon

avatar

Nombre de messages : 374
Age : 27
Localisation : Palais archiépiscopal de Besançon
Date d'inscription : 09/05/2015

MessageSujet: Re: Entretien avec le Ritter d'Entrelacs   Lun 18 Avr - 11:11

[ Désolé encore une fois... plein de choses à régler RP à droite à gauche.]

Le prélat bisontin vit que la réflexion avait prit place en l'esprit du soldat teutonique. Il le savait homme de raison, aussi il ne s'en inquiétait pas outre mesure. Il était même d'avis qu'il prenne ainsi l'affaire au sérieux.

Je ne vous comprend que trop bien, Monseigneur Ritter. Et loin de moi l'envie de vous voler de votre temps. J'en ai moi-même fort peu et il me serait indubitablement ennuyeux de devoir en retrancher une partie pour une affaire qui viendrait s'y ajouter en annexe. Néanmoins je suis râvi de voir que vous acceptez de collaborer avec moi pour ce vaste et périlleux projet de la Garde Épiscopale. Vous serez un conseiller fort appréciable, et comme je l'ai dit, votre expérience et votre réflexion serait un véritable atout pour cette entreprise.

Au mot " candidature", un fin sourire mystérieux se dessina sur le visage d l'Archevêque, laissant là la libre interprétation de son vote.

Et je suis sûr que vous ferez un très bon maire, point de doute. Je ne m'y connais point, à d'afaut que de quelques membres de ma famille, en gestion de mairie. Je suis davantage rompu à l'administration spirituelle d'une paroisse, ce qui n'est pas exactement la même chose, vous en conviendrez.

Il fit quelques moulinets de la main. Oh, mais ce n'est pas grave ça. L'organisation canonique de la Garde, je connais, laissez-donc ceci, ce sera une tâche en moins pour vous. Et en effet, si vous acceptiez une charge à l'intérieure de la Garde, il faudra que le Haut conseil, étant supérieur hiérarchique, vous nomme. Cependant l'Archevêque, par son État de juridiction peut proposer ou s'opposer à la nomination.

Il l'écouta parler de Dole. Je suis toujours partant pour entretenir la vie spirituel des mes canards, euh des fidèles comtois, je veux dire. Je vous écoute.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevreux

avatar

Nombre de messages : 284
Age : 47
Date d'inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Entretien avec le Ritter d'Entrelacs   Mer 20 Avr - 9:03

« Pour commencer, en rapport avec la GE, par quoi devrais-je commencer ?

Dois-je aller donner mon nom quelque part, me présenter à la forteresse Motarde d'Ascalon, lieu que je connais déjà, mais m'adresser à qui ? Demander quoi ?

Dois-je aller icelieu dans un bureau pour rencontrer je-ne-sais-qui pour commencer à travailler sur un dossier de votre choix ?

Pour Dole, je voulais d'une part savoir comment allait les choses.
Je constate que vous avez quelques baptêmes de temps a autre.
J'avoue être trop préoccupé les fins de semaines pour aller assister à la messe du dimanche... s'il y en a une ?

Je vous ai invité a venir parler au conseil municipal de Dole où je discute avec tous les membres pour savoir quels sont les projets en cours ou à venir, mais je n'ai pas eu le loisir de vous y voir encore. Je suis certains que vous pourriez intervenir dans certains projets.
»

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arnarion
Archevêque de Besançon

avatar

Nombre de messages : 374
Age : 27
Localisation : Palais archiépiscopal de Besançon
Date d'inscription : 09/05/2015

MessageSujet: Re: Entretien avec le Ritter d'Entrelacs   Dim 24 Avr - 5:31

Hmm, je ne pense pas qu'en tant que conseiller de la Garde, vous ayez à vous présenter à Ascalon. La hierarchie militaire est chose des Saintes Armées, le reste m'incombe. Vous aurez accès à la citadelle de Besançon si ce n'est déjà fait, et nous travaillerons de concert avec le sergent Alexis en établissant des projets. Il nous faudra voir ensuite, en second temps, le cas de la Vidamie de Trèves qui dépend administrativement du siège archiépiscopal bisontin. Son sort n'est pas encore fixé et cela me gène. J'aime quand tout est en ordre.

Je pense qu'il serait temps pour Dole de recommencer à préparer une nouvelle activité religieuse. J'interviendrai en conseil municipal afin d'en proposer quelques unes. Et puis pour l'ensemble de la Province, j'ai quelques préparatifs à faire. Notamment une tournée des diocèses et des paroisses.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevreux

avatar

Nombre de messages : 284
Age : 47
Date d'inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Entretien avec le Ritter d'Entrelacs   Dim 24 Avr - 19:01

« Donc, pas de document à compléter, de formulaire a signer ?
Ou tout se fait ici comme vous dites ?

Pour l'ordre des choses, je vous comprends. Je suis moi-même du genre a aimer l'ordre et la discipline dans les affaires courantes. Je ne crois pas avoir eu l'occasion de travailler avec le sergent Alexis. Peut-être pourrez vous me le présenter sous peu. Je suis disposé a écouter ses propositions de projets et voir avec lui la faisabilité de ceux-ci.

Pour Dole, j'avais eu idée de faire quelque chose de spécial pour le couronnement mais le temps a passé rapidement et il est probablement trop tard. On se reprendra à la prochaine occasion.
»

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevreux

avatar

Nombre de messages : 284
Age : 47
Date d'inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Entretien avec le Ritter d'Entrelacs   Mer 27 Avr - 19:03

« Pouvez-vous m'indiquer où je dois me rendre maintenant ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arnarion
Archevêque de Besançon

avatar

Nombre de messages : 374
Age : 27
Localisation : Palais archiépiscopal de Besançon
Date d'inscription : 09/05/2015

MessageSujet: Re: Entretien avec le Ritter d'Entrelacs   Sam 30 Avr - 18:25

Il écouta les dernières paroles du teutoniques.

Entendu, je vous présenterai le sergent Alexis. En attendant, je vous en prie, laissez-moi vous montrer les casernements de la Garde Episcopale en la citadelle de Besançon. C'est un peu plus haut sur le massif jurassien. Nous y serons sans peine avec nos chevaux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevreux

avatar

Nombre de messages : 284
Age : 47
Date d'inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Entretien avec le Ritter d'Entrelacs   Mar 3 Mai - 7:54

« Je vous remercie. Je vous y accompagne immédiatement. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Entretien avec le Ritter d'Entrelacs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Entretien avec un vieux
» Entrevue avec le DG des Bruins
» Entretien avec ma future baby-sitter [pv Charlotte]
» Des extraits d'un entretien avec Jean Erich René
» Entretien avec Milandor

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Province de Besançon :: L'archidiocèse de Besançon :: Archidiocèse de Besançon :: Palais métropolitain de Besançon :: Bureau d'Archevêque-
Sauter vers: